Périphomètre – Prix de l’immobilier du Grand Paris au 1er trimestre 2021
Périphomètre - Prix de l'immobilier du Grand Paris au 1er trimestre 2021
Publié le 05/05/2021
Photo profil Arnaud CIRON

Arnaud CIRON

Chasseur et Coach Immobilier

Je suis ravi de vous présenter cette nouvelle rubrique du Blog PasseLePeriph.com dédié au dernières tendances des prix de l’immobilier du Grand Paris au 1er trimestre 2021. Il fallait bien que je lui trouve un nom donc c’est avec une certaine logique et non sans humour pour un sujet aussi sérieux que j’ai décidé de le nommer le Périphomètre. Il a vocation à servir de baromètre pour que vous puissiez avoir une connaissance précise des prix de l’immobilier du Grand Paris au 1er trimestre 2021 et appréhender les dernières tendances qui se dégagent.

Que vos démarches de recherche immobilière aient débuté ou non, votre intention d’achat en Île-de-France nécessite de prêter une attention toute particulière aux marché de l’immobilier dans lequel vous évoluez. Connaître les prix actualisés et les dernières tendances vous permettra d’adapter votre projet immobilier au contexte actuel, d’anticiper vos atouts et les difficultés auxquelles vous ferez face.

À la question habituelle que tout le monde se pose de savoir si c’est le bon moment d’acheter, ma réponse est toujours la même :

À ce jour et malgré la crise actuelle, les projections n’indiquent toujours pas une future baisse des prix. Si c’est cette tendance que vous attendez, il se pourrait qu’elle ne se produise pas dans les prochains mois voir même dans les prochaines années. Par contre, la pierre reste une valeur refuge intéressante dans un contexte comme celui que nous vivons actuellement. Quant aux conditions de crédit, malgré le fait que son accès est plus restrictif depuis début 2020, les taux d’emprunt n’ont jamais été aussi bas. J’en déduis donc que les conditions restent très favorables à l’achat immobilier en Île-de-France et tout particulièrement en petite couronne parisienne.

Ce périphomètre est établit sur la base des données provenant des Notaires du Grand Paris selon la source ADSN-BIEN. Pour obtenir plus de détail sur les prix de l’immobilier et les dernières tendances qui se dégagent, je vous invite à cliquer sur ce lien :

Le marché immobilier résidentiel ancien dans Ie Grand Paris – Communiqué de Presse du 29 avril 2021

Conjoncture immobilière francilienne en février 2021

Une activité encore très dynamique

Le rôle de valeur-refuge du résidentiel est une nouvelle fois confirmé. Les volumes de ventes de décembre 2020 à février 2021 (40 770 logements anciens) ne diminuent que de 6% rapport à la même période un an auparavant (-8% pour les appartements,
0% pour les maisons), alors que la crise sanitaire n’avait pas encore débuté.

Volumes de ventes de décembre 2020 à Février 2021
Prix en février 2021 - Appartements anciens
Prix en février 2021 - Maisons anciennes

Appartements anciens

Maisons anciennes

Focus sur la petite couronne parisienne

En Petite Couronne, le marché des Hauts-de-Seine est similaire à celui de Paris, avec peu de maisons (12% du marché), des prix très élevés (825 000 €) et des surfaces très grandes (120 m²). Les maisons y sont 2,3 fois plus chères que les appartements. Dans l’arrondissement de Boulogne-Billancourt, les maisons (1 135 900 €) sont 2,7 fois plus chères que les appartements (422 000 €).

Le Val-de-Marne est dans une situation intermédiaire, avec une part prépondérante d’appartements (76%) nettement moins chers (235 200 €) que dans les Hauts-de-Seine ou Paris. Cependant, le budget pour devenir propriétaire d’une maison reste élevé, plus de 455 000 € pour la moitié des acquéreurs sans que la surface disponible (108 m²) ne soit très différente de la surface médiane francilienne (105 m²).

Enfin, la Seine-Saint-Denis présente de nombreuses spécificités, avec des biens globalement moins grands et moins chers qu’ailleurs en Petite Couronne. 30% des logements vendus sont des maisons, les plus petites de la région, 97 m² de surface
médiane et même 90 m² dans l’arrondissement de Saint-Denis. Ces maisons, peut-être l’héritage d’un habitat ouvrier ancien, se vendent bien moins chères (304 300 €) que dans les deux autres départements de la Petite Couronne. Les appartements sont également plus petits que dans le reste de la région (55 m²) et à un prix médian de 181 000 € assez proche de celui de la Grande Couronne.

Audit Gratuit de votre Projet d'Achat

Je vous propose un audit GRATUIT de votre projet d’Achat en Île-de-France pour vous délivrer des conseils personnalisés en fonction de vos attentes et de vos besoins. Cette démarche est gratuite et sans engagement. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi sur les Réseaux Sociaux

Share This